eCampus       Webmail


L’accréditation « CTI » et le label EUR-ACE, un plus pour l’École d’Ingénieurs de la Haute École Provinciale de Hainaut - Condorcet

C’est chose faite : l’École d’Ingénieurs de la HEPH - Condorcet vient d’obtenir de la CTI, la Commission des Titres d’Ingénieur, le label EUR-ACE pour l’ensemble de ses formations d’ingénieurs pour la durée maximale de 6 ans ! Ces accréditations CTI et EUR-ACE attestent non seulement de la qualité de l’enseignement dispensé mais permettent également à l’École de rejoindre le rang des bonnes écoles d’ingénieurs européennes bénéficiant d’une reconnaissance internationale.

L’École d’Ingénieur de la HEPH - Condorcet regroupe des formations issues de ses départements des sciences et des technologies, et agrobiosciences et chimie.

Les formations concernées dans le département des sciences et des technologies sont :

  • Le master en sciences de l’ingénieur industriel, orientation aérotechnique ;
  • Le master en sciences de l’ingénieur industriel, orientation industrie.

Les formations concernées dans le département agrobiosciences et chimie sont :

  • Le master en sciences de l’ingénieur industriel en agronomie, orientation agronomie ;
  • Le master en sciences de l’ingénieur industriel en agronomie, orientation bioindustries ;
  • Le master en sciences de l’ingénieur industriel en agronomie, orientation environnement ;
  • Le master en sciences de l’ingénieur industriel en biochimie.

Quatre axes orientent l’action de l’École d’Ingénieurs de la HEPH - Condorcet, à savoir :

  1. L’accompagnement des étudiants des premiers jours de leur cursus à leur entrée sur le marché du travail ;
  2. Une collaboration étroite avec le monde professionnel lui permettant d’offrir une formation en lien avec les réalités du monde du travail ;
  3. Un ancrage territorial fort lui conférant une place incontestable dans les tissus économiques régional, national et international ;
  4. L’encouragement des initiatives foisonnantes du personnel enseignant et des étudiants.

 

La Commission des titres d’ingénieur (CTI) est un organisme indépendant, chargé par la loi française d’évaluer toutes les formations d’ingénieurs, de développer la qualité des formations en vue de leur accréditation, de promouvoir le titre et le métier d’ingénieur en France et à l’étranger.

Les accréditations CTI et EUR-ACE marquent ainsi une reconnaissance internationale explicite au regard de standards académiques et professionnels européens. Elles constituent un nouvel atout en termes de possibilités de mobilité internationale accrue des étudiants ingénieurs et d’employabilité des diplômés issus de ces formations, et garantira l’amélioration continue des formations d’ingénieurs de la Haute École et leur adaptation aux besoins des entreprises et de la société en général.

Ces accréditations sont le fruit d'un travail collectif entre les équipes pédagogiques et administratives des deux départements concernés, leurs directions actuelles et précédentes, les services transversaux de la Haute École et plus particulièrement le service qualité et sa coordination, les partenaires de nos cursus d'ingénieurs issus tant du monde académique que de l'industrie, et enfin nos diplômés, l'ensemble soutenu par le collège de direction de la Haute École et son pouvoir organisateur, la Province de Hainaut.

Imprimer

Le supérieur même pas peur !

KIT POUR UN PLONGEON DANS LE SUPÉRIEUR RÉUSSI

Vous êtes sur le point d'entamer des études supérieures ? Vous trouverez dans cette rubriques quelques éléments qui vous permettront de vivre plus confortablement ce grand plongeon dans l'enseignement supérieur.

 

4 principes à appliquer ... Petit glossaire ... Grands repères ...

 


 

4 principes à appliquer dès la rentrée 2022 (réforme du Décret Paysage)

  • S'inscrire avant le 30 septembre !
  • Réussir la première année de premier cycle (bloc 1 de bachelier) signifie l'acquisition ou la valorisation des 60 premiers crédits.
    Vous avez deux ans pour y parvenir, et ensuite poursuivre le programme.
  • Objectif primordial : la réussite d'une unité d'enseignement, au minimum. Cette condition sine qua non vous permettra de bénéficier du droit de vous réinscrire, au cas où la première tentative ne serait pas la bonne.
  • Ne pas sous-estimer l'utilité de l'aide qui vous est proposée. Diverses activités (remédiation, tutorat, coaching…) sont organisées à votre intention, participez-y et prenez votre réussite en main.

 


- Retour en haut de page -


Petit glossaire de l'enseignement supérieur

Bachelier (BA) : grade académique de niveau 6 sanctionnant des études de premier cycle de 180 crédits au moins

Bachelier de spécialisation : études menant à un grade académique de bachelier particulier (de niveau 6) sanctionnant des études spécifiques de 1er cycle de 60 crédits au moins, complétant une formation préalable de bachelier.

Master (MA) : grade académique de niveau 7 sanctionnant des études de 2e cycle de 60 crédits au moins et, si elles poursuivent une finalité particulière, de 120 crédits au moins 

Implantation : infrastructure ou ensemble d'infrastructures regroupée(s) dans la(es)quelle(s) un établissement organise des activités d'enseignement ou de recherche. La Haute Ecole Condorcet en compte 9 : Tournai, Froyennes, Ath, Saint-Ghislain, Mons, Morlanwelz, Charleroi,  Montignies-sur-Sambre et Marcinelle.

Département : entité regroupant au sein d’une haute école certaines activités d’enseignement supérieur, par domaines d’études ou transdomaines. 10 départements sont rassemblés à la Haute Ecole Condorcet : Agrobiosciences et Chimie / Arts Appliqués / Communication, Education, Sciences Sociales / Marketing, Management Touristique et Hôtelier / Santé publique / Sciences de l’Enseignement / Sciences de la Motricité / Sciences Economiques, juridiques et de Gestion / Sciences et Technologies / Sciences Logopédiques.

Année académique : cycle dans l'organisation des missions d'enseignement qui commence le 14 septembre et se termine le 13 septembre suivant ; les activités, décisions et actes liés à ces missions sont rattachés à une année académique, mais peuvent s'étendre en dehors de cette période.

Quadrimestre : division organisationnelle des activités d'apprentissage d'une année académique couvrant approximativement quatre mois ; l'année académique est divisée en trois quadrimestres : de la mi-septembre à la fin janvier, de février à juin et de juillet à la mi-septembre. 

Programme d'études : ensemble des activités d'apprentissage (AA), regroupées en unités d'enseignement (UE). Certaines sont obligatoires, d'autres sont laissées au choix individuel de chaque inscrit, toutes sont conformes au référentiel de compétences d'un cycle d'études. Le programme précise les crédits associés et l'organisation temporelle et en prérequis ou corequis des diverses unités d'enseignement.

Programme annuel de l'étudiant : ensemble cohérent, approuvé par le jury, d'unités d'enseignement d'un programme d'études auquel un étudiant s'inscrit régulièrement pour une année académique durant laquelle il participe aux activités, en présente les épreuves et sera délibéré par le jury.

Activités d’apprentissage : elles comportent :

    • des enseignements organisés par l'établissement, notamment des cours magistraux, exercices dirigés, travaux pratiques, travaux de laboratoire, séminaires, exercices de création et recherches en atelier, excursions, visites et stages ;
    • des activités individuelles ou en groupe, notamment des préparations, travaux, recherches d'information, travaux de fin d'études, projets et activités d'intégration professionnelle ;
    • des activités d'étude, d'autoformation et d'enrichissement personnel.

Toutes peuvent faire l'objet d'une évaluation et d'une valorisation en termes de crédits. 

Activités d'intégration professionnelle : activités d'apprentissage de certains programmes d'études constituées d'activités liées à l'application des cours, dans un cadre disciplinaire ou interdisciplinaire, qui peuvent prendre la forme notamment de stages, d'enseignement clinique, de travaux de fin d'études, de séminaires, de créations artistiques ou d'études de cas.

Etudiant finançable : étudiant régulièrement inscrit qui,en vertu de caractéristiques propres, de son type d'inscription ou du programme d'études auquel il s'inscrit, entre en ligne de compte pour le financement de l'établissement d'enseignement supérieur qui organise les études.

Activités de remédiation : activités d'aide à la réussite ne faisant pas partie d'un programme d'études, visant à combler les lacunes éventuelles d'étudiants ou les aider à suivre ou à reprendre un programme d'études avec de meilleures chances de succès.

Enseignement inclusif : enseignement qui met en œuvre des dispositifs visant à supprimer ou à réduire les barrières matérielles, pédagogiques, culturelles, sociales et psychologiques rencontrées lors de l'accès aux études, au cours des études et à l'insertion socioprofessionnelle par les étudiants bénéficiaires.

eCampus : environnement numérique de travail qui constitue le point d'entrée vers tous les services numériques de la Haute Ecole : email, outils à télécharger, horaires, attestations… on y trouve également de nombreuses informations relatives aux services mis à disposition des membres de la Communauté Condorcet.

MyCondorcet : plateforme rassemblant les informations relatives à votre parcours au sein de la Haute Ecole : documents, PAE, attestations, bulletin…

Hyperplanning : outil en ligne qui offre la possibilité de consulter les horaires de cours et d'examens. 

Valves : lieux officiels d’affichage d’informations relatives à chaque cursus, pour chaque implantation.

 


- Retour en haut de page -


Grands repères du calendrier académique

  • 14 septembre : date de la rentrée
  • 30 septembre : fin de l'introduction des demandes d'inscription
  • Du 1er octobre au 31 octobre : possibilité pour l'étudiant de BA1 de modifier son inscription (sans que cela soit une réorientation)
  • 31 octobre : date limite du versement par l'étudiant de l'acompte de 50 euros / date limite de la décision de la Haute Ecole quant à la demande d’inscription 
  • 1er décembre : fin des désinscriptions
  • Janvier : évaluations
  • 1er février : date limite pour le paiement du solde des droits d'inscription
  • 15 février : fin des éventuelles réorientations des étudiants de BA1, date limite pour l'introduction d'une demande d'inscription tardive
  • Fin mai / juin : évaluations
  • Mi-août / mi-septembre : évaluations

 


 - Retour en haut de page -


 

Imprimer

Se loger pendant ses études supérieures ?

A Charleroi, la Haute Ecole Provinciale de Hainaut - Condorcet collabore très étroitement avec la cité estudiantine La Vigie, située au cœur du Campus UCharleroi, à la Ville Haute.

La cité estudiantine « La Vigie » est un internat mixte destiné aux étudiants de l’enseignement supérieur provincial. Bâtiment emblématique de Charleroi, il est facile d’accès, notamment en transports en commun. Il se trouve à proximité des institutions provinciales, des autoroutes A54 et E42 et même de l’aéroport Brussels South Charleroi AirportLieu d’hébergement accessible, qui se veut convivial et à l’écoute de ses internes, il est idéal pour les jeunes à la recherche du parfait compromis entre la sécurité de la vie en famille et l’autonomie de la vie d’adulte. Si cette formule vous plaît, ne tardez pas à vous y inscrire. 135 chambres sont disponibles et elles sont très prisées ! 

Découvrez-en plus au sujet de LA VIGIE (article de Shannon Goisse, pour Étudier en Hainaut).

Chaque région dispose de solutions d’hébergement.
Consultez la rubrique Se loger pour en savoir plus.

Imprimer

Favoriser l’inclusion par le numérique

Dans le cadre du plan de relance européen « Recovery and Resilience Facility (RRF) » (Facilité pour la reprise et pour la Résilience), la Fédération Wallonie-Bruxelles a lancé, en octobre dernier, un appel à projets afin de permettre aux établissements de l’enseignement supérieur de mieux s’adapter à l’évolution des pratiques pédagogiques intégrant le numérique, ainsi qu’aux nouveaux usages des étudiants connectés, et de réduire la fracture numérique des apprenants en situation de vulnérabilité socioéconomique. Ce 4 mai 2022, la Ministre Valérie Glatigny a annoncé que le projet déposé par notre Haute École avait convaincu et qu’une subvention s’élevant à 941.931,66 € (TVAC) lui serait prochainement accordée.

C’est une excellente nouvelle pour la Haute École qui voit ainsi sa stratégie numérique globale renforcée et ses équipes de terrain dynamisée par les fruits de ce projet !

Intitulé eCondorcet Learning Lab(s) Network, le projet a la particularité de d'amplifier des initiatives déjà entreprises sur le terrain par les Départements et offre un cadre institutionnel à ces développements, tout en cohérence et en interaction.

Il repose sur trois pôles :

  • un pôle consacré au travail collaboratif des étudiants  - les Working Centers ;
  • un pôle dédié à l’apprentissageindividuel / autonome des étudiants - les Learning Centers ;
  • un pôle tourné vers des espaces de simulation et/ou de recherche et la pédagogie active - les Teaching Centers.

Les Working Centers visent à réduire la fracture numérique en proposant au public fragilisé des conditions d’accès et des usages spécifiques. Il s’agit de réaménager les salles d’étude et la Haute École en espaces de travail individuel ou collaboratif avec du matériel numérique adapté disponible, en priorité, pour le public fragilisé ou à besoins spécifiques.

Les Learning Centers permettent d’intensifier les actions qui accompagnent les étudiants dans leur apprentissage de l’autonomie et dans leur nouveau rapport aux savoirs (conséquence de leur « dématérialisation ») tout en garantissant l’accès à distance à différents outils et plateformes numériques comme la prise en compte de besoins spécifiques.

Cela recouvre l’acquisition de nouvelles ressources numériques par les bibliothèques(bibliothèques 2.0), l’abonnement à une plateforme numérique permettant l’apprentissage des langues (plan langue 2.0) et la mise à disposition des étudiants à besoins spécifiques de matériel leur permettant de s’autonomiser dans leurs parcours d’études.

Enfin, les Teaching centers tendent à soutenir l’affiliation professionnelle des étudiants en les confrontant, au moyen d’une pédagogie active, à des réalités simulées de leur futur environnement professionnel dans des espaces disposant d’un matériel informatique et/ou numérique spécifique.

Ici, il s’agit de rénover et de créer un certain nombre d’espaces au sein de l’institution :

  • les SimLab en soins infirmiers et en kinésithérapie ; 
  • le Creative School Lab dans les métiers de l’enseignement ;
  • un TV.Lab dans les métiers de l’enseignement et du marketing ;
  • un MediaLab dans les métiers de la communication et de l’enseignement ;
  • des gymnases interactifs en éducation/activité physique, ergothérapie et kinésithérapie ;
  • un FabLab en sciences et technologies et Agro-Biosciences.

L’ampleur du projet est considérable étant donné qu’en fonction de l’axe de celui-ci, il s’adresse potentiellement à tous les étudiants (Learning Centers) ou, plus spécifiquement, à une partie des étudiants selon les cursus et les gestes professionnels à développer (Teaching Centers). En raison de la disponibilité des locaux, si certaines salles d’études (Working Centers) ne seront proposées que sur quelques sites, un dispositif alternatif sera aménagé dans les bibliothèques.

Le projet prévoit également un accompagnement des publics apprenants et enseignants à la découverte et à l’utilisation des outils numériques. Enfin, il explicite également l’évolution des compétences numériques des étudiants et des enseignants et prévoit l’utilisation d’un dispositif pour les évaluer, les développer et les certifier.

La Haute École Provinciale de Hainaut – Condorcet est l’un des établissements ayant rentré le projet le plus construit et le plus cohérent en matière d’innovation numérique. Cela nous a permis de décrocher un dix sur dix pour le respect des critères et une enveloppe conséquente. Bravo à toutes les personnes qui se sont impliquées dans la mise sur pied de ce projet et à Monsieur Benoît Claus, son rédacteur et tisseur !

Imprimer

Colloque : L’intelligence artificielle et les compétences de demain

Sous l’impulsion de son département de la communication, de l’éducation et des sciences sociales, la HEPH - Condorcet organise, pour la seconde édition, un colloque sur l’intelligence artificielle et les compétences de demain.

Ce colloque s’adresse aux étudiants de la Haute École mais également au tout public intéressé par la thématique.

Ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence humaine, l’intelligence artificielle déstabilise les pratiques sociales, pédagogiques, économiques et de communication et suscite de nombreuses questions.

Le colloque «  L’intelligence artificielle et les compétences de demain» se fixe pour objectifs :

  • D’identifier, analyser et expliquer comment l’intelligence artificielle bouleverse les pratiques sociales, pédagogiques, économiques et de communication;
  • D’observer les processus d’appropriation collective ainsi que les logiques de coopération qu’elle suscite (création d’espaces de discussion, de formation, de médiation etc.) ;
  • De développer une approche critique de l’intelligence artificielle et de l’innovation sociale ;
  • De suivre les évolutions des processus d’innovation liées à l’usage des intelligences artificielles ;
  • De révéler les principaux défis soulevés par l’intelligence artificielle;
  • D’appréhender les freins et les incitants à l’usage de l’intelligence artificielle dans les pays en développement.

Quand et où ?

  • Le 24 mars 2022, à Charleroi (auditorium de l’UT, Université du Travail Paul Pastur, Bd Roullier 1, 6000 Charleroi)

Comment y participer ?

  • POUR S'INSCRIRE A L'EVENEMENT : Contactez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
  • POUR ACCEDER A L’EVENEMENT EN LIGNE : https://www.youtube.com/watch?v=_BOGccOV2ww

Programme :

  • 8h30 Accueil
  • 9h00 Allocution de bienvenue par Éric MASSIN, Député provincial en charge de l’Enseignement
  • 9h05 Présentation de la journée par Axelle LEROY, Directrice-Présidente de la HEPH – Condorcet et Etienne GENETTE, Directeur du Département de la communication, de l’éducation et des sciences sociales
  • 9h20 Présentation du colloque et des intervenants par Mostafa DELLALE et Philippe DACOSSE, enseignants à la Haute École
  • 9h30 Les cinq axes d’une « SmartNation » par Mathieu MICHEL, Secrétaire d’État à la Digitalisation
  • 10h00 Homo digitalis, comment la digitalisation rend plus humain ? par Thierry GEERTS, Directeur de Google Belgique (en distanciel)
  • 10h30 La digitalisation au service des séniors par Gregory LENOIR, Administrateur-Délégué chez OCTAPI
  • 10h50 Questions – réponses
  • 11h00 Pause
  • 11h30 Les nouvelles compétences numériques des enseignants par Yvan HUCQUE, Directeur du centre de compétences Technofutur TIC
  • 11h50 Digitalisation et les échanges des savoirs par Jonathan ROMAN, Responsable eTwinning de la Fédération Wallonie-Bruxelles
  • 12h10 Questions – réponses
  • 12h30 Déjeuner
  • 13h30 La digitalisation et les partages des données santé par Philippe JONGEN, Directeur médical du Réseau Santé Wallon et responsable du projet e-santewallonie
  • 14h00 Les intelligences artificielles et les métiers de demain par Antoine HUBLET, Chef de projet en intelligence artificielle à l’Agence du Numérique (en distanciel)
  • 14h20 La 6e extinction de masse : les enseignants ? par Thomas VERNIERS, Conseiller pédagogique au Service d’Appui Pédagogique de la Haute École
  • 14h40 Questions – réponses
  • 15h00 Clôture de la journée par Philippe DACOSSE

 

Imprimer