eCampus       Webmail
 
 


Formation continue en sciences forestières

Cette formation est organisée par la Haute École Provinciale de Hainaut – Condorcet avec l’appui de la Haute Ecole de la Province de Namur (HEPN) et la Société Royale Forestière de Belgique (SRFB) et s’adresse à toute personne pourvue des bases scientifiques élémentaires en matière forestière et environnementale.

Objectifs de la formation

Les bacheliers en environnement et en forêt et nature reçoivent une formation initiale de qualité mais il n'existe pas d'offres organisées en formation continue qui leur soient directement proposées. Les méthodes et outils évoluent dans l'ensemble des matières : législation, sylviculture, cartographie, dendrologie et adéquation stationnelle ... Et si l'on s'en réfère à une brève enquête réalisée fin 2019 par nos soins, la demande de mise à jour et de compléments de connaissances est bel et bien présente.

Sur base de ce constat, nous souhaitons organiser une formation continuée en gestion forestière qui permette de rafraîchir les connaissances mais également de former à de nouvelles technologies ou techniques.

Les participants à la formation seront capables à la fin de la formation de :

  • contribuer à la description fine d'un patrimoine forestier, par une analyse des forces / faiblesses / opportunités / menaces des stations et des peuplements forestiers afin d'en assurer la gestion multifonctionnelle et éventuellement de découvrir les problèmes qui gênent son développement
  • maîtriser les outils de cartographie
  • agir en acteurs de la protection de l'environnement pour raisonner leurs choix techniques et économiques (recommandations pour un développement durable)
  • raisonner, programmer et mettre en œuvre les techniques et opérations liées :
    - au développement d'un peuplement forestier (et en assurer la surveillance)
    - aux travaux de boisement et de régénération
    - à l'entretien des peuplements forestiers
    - aux travaux d'aménagement dans le respect des règles d'hygiène et de sécurité et de la protection de l'environnement
    - raisonner les techniques et programmer les opérations liées à la gestion du milieu
    - gérer les milieux naturels et semi-naturels en vue de leur préservation et, au besoin, de leur restauration

Dates de formation

La formation sera proposée à partir d'octobre 2020.

Elle se déroulera les mardis et jeudis de 18h à 21h30 ainsi qu'une dizaine de samedis de 9h à 16h. Un calendrier précis sera disponible très prochainement.

Programme

La formation est composée de 10 crédits répartis en 4 unités d'enseignement.

Unités d'enseignement  Activités d'apprentissage
Les lois et règlements au service de l'environnement Nature
  Forêt
  Territoire et urbanisme
  Processus expertal
Mieux connaître l’écologie forestière pour sa gestion Phytosociologie
  Sciences du sol
  Ecologie forestière
L’informatique au service de l’environnement et de la forêt Cartographie - SIG
  Récolte de données forestières
  Analyse de données environnementales
Quels arbres et forêts pour demain ? Sylviculture à couvert continu
  Phytopathologie forestière
  Résilience forestière
  Essences nouvelles
  Organisation de la gestion
  Filière bois en Belgique et en Europe

Pédagogie mise en oeuvre

Les formateurs principaux sont issus à la fois du monde académique et de la formation ainsi que du conseil en matières forestières.

Leurs différentes compétences tant théoriques que de terrain couvrent l'ensemble du champ de cette formation : agronomiques, économiques, législatives ... Chacun est expert dans ses domaines de compétences respectifs avec une expérience tant en fait d'enseignement ou de formation que de pratique ou d'expertise dans les disciplines concernées. Plusieurs d'entre eux sont également actifs dans le domaine de la recherche appliquée.

La formation aura lieu sur les différents sites des partenaires,ou en ligne si nécessaire, en fonction des opportunités et partie des ressources et des interactions pédagogiques aura lieu par le biais d'une forêt-école qui permettra d'appréhender les divers aspects directement sous l'angle pratique. La situation de cette forêt est idéalement située en Condroz afin d'illustrer de manière la plus efficace possible les différents types de stations que l'on peut rencontrer en région wallonne.

L'ensemble des supports didactiques et des notes de cours sont diffusés sur la plateforme Moodle.

La méthodologie est construite sur base de la pédagogie active, c'est-à-dire le socio-constructivisme qui consiste en une grande implication du groupe d'apprenants dans l'acquisition des savoirs et des savoir-faire ainsi que sur les "conflits socio-cognitifs" (débats, jeux de rôles, travaux de groupe ...) qui permettent de mieux sensibiliser les apprenants aux réalités du terrain.

Pour ce faire, rappelons que deux environnements s'offrent à eux :

a) la classe, lieu d'acquisition des savoirs théoriques, où le programme sera abordé de manière structurée et renforcé par des supports pédagogiques adaptés (ex. Power Point, matériels de gestion forestière, document "modèle" à compléter, logiciels informatiques, tablettes ...). Des exercices interactifs seront proposés afin de créer de la dynamique de groupe.

b) la "forêt-école", forêt située dans le Condroz, un haut lieu d'acquisition des savoir-faire, où des mises en situation pratiques en liens étroits avec les notions théoriques seront effectuées.

Cette approche pédagogique sur le terrain est essentielle. Elle permet d'apporter du sens aux notions théoriques. Grâce à cela, les apprenants seront acteurs de leur propre formation en appliquant eux-mêmes les gestes professionnels.

Une série de supports pédagogiques seront mis à la disposition des apprenants durant la formation.

L'évaluation sera menée sur la base d'un travail personnel de type portfolio dont le thème sera défini en accord avec chaque étudiant.

Inscriptions

Pour vous inscrire à la formation, il vous suffit de remplir le formulaire en ligne.

Besoin d'informations complémentaires ? N'hésitez pas à contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Frais d'inscription

Le coût de la formation s'élève à 400€

Nous vous demandons d'effectuer le paiement des frais d'inscription dès réception de la confirmation de celle-ci, sur le compte suivant :
Banque Belfius : IBAN BE74 0689 0443 5707
Compte ouvert au nom de la Régie CERA-Condorcet (Boulevard Roullier, 1 - 6000 Charleroi)
Communication : Nom, prénom + "nom de la formation"

 
 

Imprimer

Inscriptions en ligne

Les inscriptions effectives des étudiants peuvent se faire auprès des secrétariats des différentes implantations. Elles se dérouleront du mercredi 1er juillet au mercredi 15 juillet et reprendront le jeudi 20 août pour se terminer le vendredi 30 octobre. Les bureaux d'inscription seront accessibles du lundi au jeudi, entre 9h et 12h et entre 13h30 et 16h ainsi que le vendredi matin, de 9h à 12h.

En raison de la crise sanitaire, l'accès à nos locaux se fera uniquement sur rendez-vous. Pour contacter le secrétariat de votre choix, nous vous invitons à consulter la liste de leurs coordonnées.

Toutefois, pour plus de facilité, nous vous recommandons de passer par une inscription en ligne, dès le 24 juin 2020. Les demandes d'inscription en ligne pourront s'effectuer tout l'été. Les étudiants qui décideraient d'enclencher la procédure durant la période de fermeture de la Haute Ecole - Du 17 juillet au 17 août - pourront continuer la démarche après le 17 août. Leur inscription sera bien prise en compte.

Qui peut solliciter une inscription en ligne ?

Les étudiants qui obtiendront leur CESS ou un titre équivalent en juin ou septembre 2020 peuvent introduire une demande d’inscription complète en ligne qui ne nécessitera pas leur passage au secrétariat.

Tutoriel pour la demande d'inscription complète en ligne

Pour les autres étudiants et sous réserve des précisions ci-dessous, il est possible de demander une inscription simple en ligne qui leur fera gagner du temps lors du dépôt des documents. Ils devront ensuite se présenter au secrétariat qui se tiendra à leur disposition pour finaliser le dossier, sur rendez-vous. Pour contacter le secrétariat de votre choix nous vous invitons à consulter la liste de leurs coordonnées.

Tutoriel pour la demande d'inscription simple en ligne

La Haute Ecole peut limiter les inscriptions pour l'ensemble de ses formations et cela pour des raisons de capacité d'accueil et d'encadrement pédagogique (stages).

Qui ne peut pas solliciter une inscription en ligne ?

Les étudiants non finançables (que ce soit en raison de leur nationalité ou en raison de leur parcours académique) ne peuvent pas solliciter une inscription en ligne. Ils sont invités à respecter les procédures qui leur sont destinées.

Dans le département paramédical, les étudiants non-résidents ne peuvent pas solliciter une inscription en ligne en kinésithérapie et en logopédie. Ils sont invités à respecter les procédures qui leur sont destinées.

Quand mon inscription sera-t-elle effective ?

Votre inscription ne sera effective qu’après acceptation de votre demande par la Haute Ecole, remise de l’intégralité des documents nécessaires (dans le menu "études", choisissez votre cursus puis, dans le menu à gauche, cliquez sur "inscription") et paiement de la somme de 100 € (50 € d’acompte et 50 € de frais administratifs).

Pour votre facilité, des terminaux Bancontact sont mis à votre disposition au sein des secrétariats.

Tant que ces formalités ne sont pas accomplies, votre inscription n’est pas définitive.

 
 

Imprimer

2020 : année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier

L’Organisation Mondiale de la Santé a officiellement désigné 2020 comme l’année des infirmières et des sages-femmes.

Toutes les nations du monde s’unissent afin de célébrer les infirmièr.e.s et les sages-femmes partout dans le monde. 2020 marque également le bicentenaire de la naissance de Florence Nightingale, fondatrice des « soins infirmiers modernes ».

Le Docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS a déclaré : « L’OMS est fier de proclamer 2020 l’année internationale du personnel infirmier et sage-femme. Ces 2 professions sont inestimables pour la santé des gens partout dans le monde. Sans infirmièr.e.s et sages-femmes, nous n’atteindrons ni les objectifs de développement durable ni la couverture sanitaire universelle.» A ce jour, il y a 22 millions d’infirmièr·e·s et plus ou moins 2 millions de sages-femmes dans le monde, ce qui représente la moitié du personnel de santé mondial (source OMS) mais reste encore largement insuffisant pour rencontrer les objectifs et les engagements pris pour 2030 (source OMS/ONU).

L’OMS offre au département paramédical de la Haute École Provinciale de Hainaut - Condorcet une occasion unique de présenter l’étendue des possibles de chacune de ces deux professions. Nous souhaitons investir dans l’image que nous renvoyons au public.

 
 

Imprimer

COVID-19

Veuillez trouver ci-dessous un point « COVID-19 » concernant la situation de la HEPH - Condorcet au 17 mars 2020. Ces mesures sont applicables dès aujourd’hui et jusqu’à nouvel ordre.

Enseignement

• La Haute École Condorcet n’est pas fermée : les cours y sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Classes et labos ne seront pas accessibles aux étudiants.

• Le contact avec les étudiants sera maintenu et des dispositifs d’enseignement à distance seront organisés par le biais des outils numériques. Chaque membre de la communauté éducative doit faire la preuve de son implication dans la mise en ligne de ses enseignements. Ces mesures valent aussi pour les collaborateurs occasionnels. Un cadastre présentant les différentes possibilités numériques, outils et tutoriels disponibles vous a été notifié ce matin.

• Dans cette mise en application sur toutes les implantations, la Cellule d’Appui Pédagogique sera aidée par les coordinateurs de section et les personnes les plus aguerries à la pratique numérique. A cet effet, des réunions en petits groupes (3 ou 4 personnes) pourront être organisées, sans obligation, dans le respect des règles de sécurité et d’hygiène en vigueur.

• Les stages sont suspendus à partir de ce jour. Un contact avec les institutions d’accueil doit être pris par les secrétariats, les coordinateurs de section ou les superviseurs de stage afin de les informer de cette décision.

• Toutefois, si les étudiants souhaitent poursuivre leur stage, notamment les stages à l’étranger ou les stages en alternance, ils doivent se manifester auprès des secrétariats, des coordinateurs de stage ou du service des relations internationales afin de leur en faire part. Ils devront alors avoir l’aval des institutions d’accueil, lesquelles devront nous assurer qu’elles sont toujours en mesure de recevoir ces étudiants en toute sécurité.

• Partant du principe que tous les stages sont effectivement suspendus pendant les semaines à venir, les Autorités de la Haute École, conscientes de l’enjeu sanitaire que représentent pour les hôpitaux les stagiaires, proposent sur base volontaire d’autoriser les étudiants à participer à l’effort sanitaire collectif.

Concrètement, cette disposition concerne les étudiants de dernière année et les professeurs de stages du département paramédicalqui, sur base volontaire, pourraient rejoindre les équipes de soignants. Leur participation est conditionnée à trois éléments :

- une information complète de la mission qu’ils auraient à effectuer ;
- une formation accélérée sur les consignes d’hygiène et les bons gestes de protection, assurée par des enseignants ;
- une demande des hôpitaux effectuée auprès des coordinateurs de stages de la Haute Ecole qui centraliseront les attentes des services hospitaliers.

Il s’agit d’une réponse adaptée et nécessaire au devoir civique d’une institution comme la nôtre dans une crise comme celle que nous traversons actuellement.

Déplacement et regroupement

• Les réunions non essentielles et non urgentes sont suspendues. Ce sera le cas des Conseils social, pédagogique et de gestion jusqu’au 3 avril.

• Tous les départs de mobilité étudiante internationale sont annulés.

• Les étudiants qui se trouvent actuellement en stage à l’étranger et qui souhaitent revenir en Belgique le peuvent. Ceux qui ne souhaitent pas revenir en Belgique ne sont pas dans l’obligation de le faire. Cependant, ils sont informés des risques qu’ils encourent avec la fermeture progressive de l’espace aérien.

• Les déplacements professionnels à l’étranger sont interdits jusqu'au 3 avril minimum.

• L’accueil d’invités venus de l’étranger doit être rediscuté selon l’évolution du contexte sanitaire.

• Quand elles ne sont pas purement et simplement annulées, les activités extérieures (voyage, salon, colloque, conférence, rassemblement…) sont reportées.

• Les manifestations institutionnelles ouvertes au grand public sont annulées jusqu’au 3 avril (Journée des Métiers, Classes ouvertes du 1er avril).

Administration et logistique

• Les activités nécessaires au bon fonctionnement de l’institution sont maintenues pour les membres du personnel administratif et technique. Le « télétravail » est privilégié. Des permanences seront organisées chaque jour, de 9h à 15h, afin de garantir l’ouverture des lieux d’accueil. Les bibliothèques resteront accessibles. En effet, il est important de laisser à disposition des étudiants des endroits où ils peuvent bénéficier du wifi et accéder aux cours en ligne. Cependant, les précautions sanitaires de base sont à respecter et le nombre d’utilisateurs doit être contingenté.

• Des solutions pour pouvoir utiliser l’intranet provincial à distance sont à l’étude.

• Tous les membres du personnel doivent rester joignables durant les heures de travail (courriel ou téléphone).

• Des consignes émanant de la Direction Générale Régionale parviendront aux membres du personnel technique et d’entretien, placés sous son autorité.

• Pour l’agent utilisant quotidiennement les transports en commun, et afin d’éviter de les emprunter aux heures de pointe, des aménagements d’horaire peuvent être envisagés en concertation avec son responsable hiérarchique.

Eloignement pour des raisons médicales

Je vous invite à consulter la circulaire n°7509 de la Fédération Wallonie – Bruxelles datée du 13 mars 2020. Elle explicite les démarches administratives à entreprendre en cas de maladie ou de décision de confinement asymptomatique.

• Pour toutes les personnes dites « à risques » (personnes diabétiques, présentant des maladies cardiaques, pulmonaires ou rénales, les femmes enceintes et les personnes dont le système immunitaire est affaibli), des mesures spécifiques seront prises en concertation avec le responsable du Département.

Les mesures de précaution notifiées par le SPF Santé publique restent bien évidemment d’application. Un point sur la situation sera établi régulièrement. Seules la Province de Hainaut et la Cellule Communication de la Haute École Condorcet sont habilitées à diffuser des informations relatives aux mesures prises pour limiter la propagation du Coronavirus. Ces indications vous parviendront par voie officielle, sur vos boîtes email institutionnelles. Veuillez rester vigilants.

 
 

Imprimer

Immobilier : vendre à prix demandé ou au plus offrant ? - Le 3 mars à Tournai

Ce mardi 3 mars, agents immobiliers, architectes et autres professionnels du secteur immobilier étaient conviés à rejoindre les professeurs et les étudiants de la section immobilier de Tournai, afin de participer à une soirée de formation permanente co-organisée par la Haute Ecole et le Fonds social 323. Au total, plus d’une cinquantaine de personnes ont ainsi assisté à une conférence-débat donnée par Gilles Tijtgat, juriste et formateur spécialisé en droit immobilier, et intitulée : « immobilier : vendre à prix déterminé ou au plus offrant ? ».

L’orateur a détaillé, de manière précise, mais toujours de façon pragmatique, les dernières évolutions du droit de la vente immobilière en matière de compromis de vente, d’engagement des parties, d’un système d’enchères pratiqué en dehors d’une vente publique… Une soirée enrichissante qui s’est finalement conclue par un drink de clôture réunissant professionnels, enseignants et étudiants.
 Conférence immobilier

 
 

Imprimer