eCampus       Webmail
 
 
 
 


Master en Sciences infirmières

Nouvelle formation dans le Hainaut, dès septembre 2021 !
Master en Sciences infirmières
120 crédits, en horaire adapté
Codiplômation HEPH – Condorcet / UMONS / ULB


Titulaire d’un bachelier infirmier responsable de soins généraux, d’un bachelier en soins infirmiers ou équivalent ? Envie de développer votre expertise de l’art infirmier ou d’exploiter la richesse d’une pratique clinique avancée ?

Incidence des pathologies chroniques, existence de fragilités sociales, développement des soins ambulatoires, abrègement des séjours à l’hôpital, restriction de l’offre médicale… Afin de répondre à ces enjeux professionnels et sociétaux, la Haute École Provinciale de Hainaut – Condorcet s’entoure de ses partenaires hospitaliers et d’organismes de santé et organise, en codiplômation avec l’UMons et l’ULB, un master en Sciences infirmières.

Déployez des savoirs et des compétences particulières en devenant un expert clinique !
Et vivez le renforcement de l’autonomie infirmière, la transversalité, la prise de décision dans des situations complexes, le diagnostic et la prescription, la prise en charge globale d’un patient au sein de la structure hospitalière ou en dehors de celle-ci en collaboration avec les autres professionnels de la santé, les fonctions de coordination et de liaison « hôpital / domicile », la gestion d’équipe et/ou d’infrastructure. Cette formation vous donne également accès au troisième cycle (doctorat), à la recherche et à l’enseignement.

Compétences acquises lors de ce master

  • Développer une expertise clinique - Gérer les situations complexes de soins de manière systémique / Porter un regard critique sur les pratiques.
  • Savoir communiquer et collaborer - Coordonner les soins de santé interprofessionnels en vue de la prestation intégrée de services de soins de santé à la personne / Collaborer avec des partenaires à la construction d’un plan d’action négocié.
  • Produire et développer des connaissances scientifiques – Actualiser les connaissances dans son milieu de pratique / Contribuer au développement de la science infirmière.
  • Agir pour le développement professionnel – Assurer une communication interpersonnelle et interprofessionnelle / Promouvoir un environnement de pratique éthique, le respect des réglementations et la profession.
  • Promouvoir la santé – Élaborer un diagnostic éducatif / Conduire un programme en concertation avec le patient.
  • Exercer un leadership clinique, organisationnel et politique.

La formation ?

  • Master – 120 crédits
  • Horaire adapté ; compatible avec une activité professionnelle 
  • Hybridation des enseignements (présentiel – distanciel)
  • Possibilité d’allègement
  • Accès possible par la Valorisation des Acquis et des expériences
  • Programme d'études
  • Coût – 835 €

Intéressé(e) ? Plus d'informations ? 
Ludovic Ghislain, coordinateur du master (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Inscriptions (dès le 16 août 2021) auprès du secrétariat du département de la santé publique (Mons) : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

Imprimer

Devenir enseignant, le bon moment !

Devenir enseignant, le bon moment !

Ton inscription pour l'année académique 2021-2022 à la Haute École Condorcet constitue la dernière opportunité d'acquérir un diplôme de bachelier institutrice ou instituteur préscolaire ou primaire, ou encore d'agrégé.e de l'enseignement secondaire inférieur. Ces études sont prévues sur une période de trois années. 

Ensuite, dès 2022-2023, la réforme de la formation des enseignants prévoit un allongement de la durée des études (4 ans pour un master en enseignement) en codiplômation avec le monde universitaire.

En t'inscrivant maintenant, le diplôme de bachelier obtenu restera toujours valable et te permettra d'accéder rapidement à un poste dans l'enseignement.

Tu pourras par ailleurs acquérir plus tard un diplôme de master en enseignement à l'issue d'une année d'étude complémentaire organisée dans notre Haute École, en horaire adapté, tout en travaillant. L'idéal, non ?

Nos équipes pédagogiques et administratives sont à ta disposition pour t'accueillir et t'expliquer les caractéristiques de la formation actuelle sur les trois implantations de Marcinelle, Mons et Morlanwelz. Bienvenue à toi ! 

Vidéos Pourquoi pas prof

Imprimer

Le supérieur ? Même pas peur !

Afin de t’accrocher au plus vite à tes études supérieures, le Service d’Appui à l’Étudiant te propose de suivre dès le début de cette année un ou plusieurs webinaire(s) : découverte des outils institutionnels, prise de notes, gestion du stress, information sur les études supérieures, sensibilisation aux besoins spécifiques, ...

À qui sont-ils destinés ?

Aux nouveaux étudiants de la HEPH - Condorcet !

L’objectif ?

Vous préparer au mieux à votre cursus !

Comment ?

En vous donnant des conseils méthodologiques pour améliorer vos techniques de mémorisation, rester motivés, mieux vous organiser, construire vos supports d’étude, découvrir les outils institutionnels ... Bref, un panel d’ingrédients nécessaires pour devenir des supers étudiants !

Où et quand ?

À distance, via notre outil Teams, du 2 au 9 septembre 2021 !

N’attendez plus et remplissez ce formulaire pour valider votre inscription à un ou plusieurs webinaires !

Imprimer

Découvre la Haute Ecole

Sur la carte, choisissez le département et l'implantation qui vous intéressent. Ensuite, accédez à toutes les ressources utiles, comme :

  • Les informations générales (descriptifs et programmes de cours)
  • La brochure à consulter et à télécharger
  • Les coordonnées pour joindre les secrétariats.
  • Des propositions de séances d'informations sur rendez-vous selon les départements

N'hésitez pas à agrandir les présentations Genial.ly en plein écran pour plus de confort et pour ne perdre aucune information !

BOUTONS ACCUEIL JFO LA HE EN IMAGES
BOUTONS ACCUEIL JFO ORIENTATION  BOUTONS ACCUEIL JFO SERVICES  BOUTONS ACCUEIL JFO NOUS RENCONTRER 
BOUTONS SERVICES JFO 13 

Si vous hésitez quant à l’appartenance de votre cursus à tel ou tel département, passez votre souris sur l’onglet « études » (haut de la page, à gauche) qui révèle l’offre de formation.

Si des questions subsistent, pensez à consulter la FAQ.

Bon surf et, nous espérons, à très bientôt !

Imprimer

Petit état des lieux de l’égalité de genre à la HEPH – Condorcet

Les étudiantes globalement majoritaires sauf en sciences et techniques

Lorsque l’on observe les chiffres de la Fédération Wallonie - Bruxelles (FWB), les étudiantes sont plus nombreuses dans l’enseignement supérieur que les étudiants. C’est également le cas à la HEPH - Condorcet où, pour cette année académique 2020-2021, elles représentent près de 58% de la population.

Cette féminisation ne concerne, cependant, pas l’ensemble des filières. En effet, dans les Hautes Écoles de la FWB, les étudiantes sont majoritaires dans tous les domaines du secteur des sciences humaines et sociales et de celui de la santé. Elles sont, par contre, minoritaires dans tous les domaines du secteur des sciences et techniques. Ces mêmes préférences féminines ou masculines s’observent également dans notre Haute École. Certaines filières semblent être davantage « féminines » alors que d’autres apparaissent comme de véritables bastions masculins. Ainsi, pour cette année académique 2020-2021, dans les départements des sciences de l’enseignement, de la santé publique et des sciences logopédiques, les étudiantes représentent respectivement 70,7%, 81,4% et 97,2% de la population. Elles ne sont, par contre, que 37,4% dans le département agrobiosciences et chimie, et 8,2 % dans celui des sciences et technologies !

Si elles tiennent le haut du pavé dans l’enseignement supérieur, les étudiantes affichent également un taux de réussite supérieur à celui des étudiants (avec 62% à la HEPH - Condorcet pour l’année académique 2019-2020).

Une présence féminine incontestable dans l’institution

Si l’on se penche à présent sur le personnel de la Haute École, les femmes représentent à l’heure actuelle 60,6% du personnel enseignant, 62,8% du personnel administratif, alors que les collaboratrices occasionnelles ne sont que 35,5%.

Pour le personnel enseignant, les femmes sont plus nombreuses dans les fonctions de recrutement : maître-assistant (56,6%), maître de formation pratique (79%) et chargé de cours (100%). Dans les fonctions de promotion, si les femmes ne représentent que 36,6% % des chefs de travaux, elles sont majoritaires dans la fonction de maître principal de formation pratique avec 72,2%.

Pour le personnel administratif, les femmes sont également surreprésentées dans les personnels de niveau 1 et de niveau 2+ lequel correspond aux assistants de direction et comptables de département. 

Autre éclairage : sur 15 services transversaux de la Haute École, 11 d’entre eux sont coordonnés par des femmes. De la même manière, sur les 16 nouveaux directeurs-adjoints qui ont pris récemment leurs fonctions, 9 se conjuguent au féminin. Quant aux 8 directeurs de département de la Haute École, 2 directeurs sont des directrices et comptent notre actuelle Directrice-Présidente.

Enfin, en ce qui concerne les instances décisionnelles de la Haute École, si le Conseil de gestion et le Conseil pédagogique sont plutôt masculins avec respectivement 44,1% et 43,8% d’effectifs féminins, le Conseil social est composé majoritairement de femmes (51,2%) tout comme le Conseil étudiant (54%). Les Conseils de département sont tantôt masculins tantôt féminins. Comptabilisés tous ensemble, les femmes représentent plus de 60% de leurs effectifs. 

Et dans la recherche ?

Les chercheuses ne sont pas en reste dans notre institution. Elles ne sont pas les plus nombreuses mais représentent tout de même 48,2% des enseignants-chercheurs de la Haute École. Et ici aussi, elles s’illustrent dans tous les départements à l’exception des départements agrobiosciences et chimie, sciences et technologies et sciences de la motricité où elles représentent respectivement 31%, 18,1% et 20% des enseignants-chercheurs.

Au-delà de ces constats, soulignons que la HEPH - Condorcet, dans toutes ses composantes, s’efforce, au quotidien, de remplir ses missions d’enseignement, de recherche et de services à la collectivité le plus qualitativement possible, presque indépendamment de cette question du genre, considérant finalement que chacun a sa place dans l’institution, quel que soit son sexe.

Source :  les faits et chiffres relatifs à l’enseignement supérieur se retrouvent sur le site de l’ARES.

Imprimer