eCampus       Webmail


Biochimie, option technologue de laboratoire

La biochimie, option technologue de laboratoire forme des techniciens spécialisés dans les secteurs de la biologie, de la chimie médicale et de la médecine. 

Ces domaines ont connu, ces dernières années, un essor considérable grâce à l’avènement de la biotechnologie rouge spécialisée dans le domaine de la santé. On peut citer de nombreuses applications comme la thérapie génique et cellulaire, la médecine personnalisée, l’immunothérapie, les vaccins de nouvelle génération, l’ingénierie tissulaire…  Ces technologies sont utilisées dans les analyses d’échantillons biologiques de patients et font également l’objet de travaux de recherche.  

Le technologue de laboratoire assure l’exécution d’analyses de laboratoire sur des échantillons d’origine humaine mais aussi animale tels que sang, urine, biopsie…. Il est amené à manipuler de nombreux appareils de mesure et automates à la pointe de la technologie. Le technologue est aussi formé pour réaliser toutes les étapes en amont et en aval des analyses proprement dites. Cela va du prélèvement et de la préparation des échantillons, à la validation des résultats.

La formation offre un large panel de cours théoriques et pratiques afin d’outiller le technologue face aux nombreuses tâches qui l’attendent. Les matières enseignées traitent de la chimie clinique (interprétation des résultats, automatisation des analyses, prélèvement des échantillons), de l’hématologie, de la microbiologie, de l’histologie de l’anatomopathologie, de la parasitologie, de l’immunologie, du génie génétique, des cultures cellulaires…

Outre ses habiletés techniques, le technologue fait partie intégrante d'une équipe de santé, il est un collaborateur indispensable aux biologistes, chimistes et pharmaciens. Il apportera un appui aux médecins ou vétérinaires afin qu’ils établissent un diagnostic, assurent le suivi de la maladie et adaptent le traitement. 

Le technologue de laboratoire exerce sa profession selon des règles de rigueur, de déontologie, d’hygiène et de sécurité.
Des cours de droit, d’éthique, de déontologie, de sécurité et de radioprotection et de eSanté complètent la formation.

Le technologue travaille dans les domaines médicaux suivants : les laboratoires de biologie clinique hospitaliers ou privés, les laboratoires d'anatomopathologie et de cytologie. 

L’accès au secteur médical est conditionné par l’obtention de l’agrément (Arrêté Royal du 02 juin 1993 relatif au titre professionnel et aux conditions de qualification requises pour l'exercice de la profession) qui est délivré à l’issue de cette orientation.

Bien d’autres domaines restent ouverts aux technologues de laboratoire : la criminalistique, la recherche et l’industrie pharmaceutique, l’industrie agroalimentaires…

 

Imprimer