eCampus       Webmail


Educateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif

L’éducateur spécialisé se forme dans le cadre de l’enseignement supérieur au niveau bachelier. En accord avec ses missions, cet enseignement professionnalisant prépare les étudiants à être des citoyens actifs dans une société démocratique, les prépare à leur future carrière et permet leur épanouissement personnel. Cet enseignement crée et maintient une large base et un haut niveau de connaissances et stimule la recherche et l'innovation.

L’éducateur spécialisé est capable de « mettre des mots sur », de réfléchir et de partager avec d'autres ses expériences professionnelles. Plus particulièrement, il réfléchit ses actions éducatives en équipe. Il fait preuve d’esprit critique. Il remplit une fonction de révélateur de réalités individuelles, collectives ou sociales et d’interface entre la ou les personnes et leurs pairs, leurs réseaux, les institutions sociales, etc. Il utilise différents registres d’écrit et de communication professionnels tant avec d’autres professionnels qu’avec les mandants ou autorités. Il s’efforce de « faire-valoir » publiquement le métier ainsi que ses choix et démarches professionnels.

Il est conscient du cadre déontologique et professionnel dans lequel il se trouve et s’y inscrit. Il se réfère au mandat qui lui a été confié, en le clarifiant et en l'explicitant autant pour lui-même que pour les autres. Il est responsable, capable de faire face à des situations problématiques et de se positionner en réfléchissant les valeurs à partir desquelles il agit et en portant les contradictions et les ambivalences liées à l'exercice de son métier.

Il est capable de s’engager dans les situations, d’être fiable, de prendre position avec et pour les personnes dont il a la charge, d’autant plus quand celles-ci ne peuvent supporter elles-mêmes leur position. Travaillant en équipe, il est capable d’interagir en situation avec ses collègues, d’élaborer une intervention avec eux, de se laisser interpeller par eux et de les interpeller ; il collabore avec d’autres intervenants concernés par les mêmes personnes. Il est un acteur social et prend la mesure de son rôle institutionnel. Il participe aux transformations des politiques socio-éducatives.

Il tient compte du contexte social, culturel et organisationnel, du cadre légal, de l'histoire de la personne, etc. Il comprend, décode des situations complexes et construit sur cette base des approches psycho-socio- éducatives appropriées. Toujours, il reste attentif à se questionner par rapport à sa pratique. Il s’inscrit de la sorte dans une dynamique de recherche et de formation continue.

Il invente ce qui va être, et ceci dans la relation, dans la rencontre et la situation singulières, « ici et maintenant ». Il se forge des outils, supports ou médiations de l'échange avec autrui, rendant possible la parole, l'expression et l’agir de celui-ci. Il identifie les ressources et compétences des personnes et du contexte et est capable de construire, d’évaluer et de réajuster des interventions en s’appuyant sur celles-ci. En général, il est un agent de changement, capable d’ouvrir ou de rouvrir le champ des possibles.

Il travaille avec ce qu’il est et est lui-même dans la rencontre avec les autres. Par ailleurs, il s’ouvre aux autres dans leurs différences, plus particulièrement aux personnes et situations « hors normes », tout en restant capable d'être un « repère ». Il permet que leur vécu prenne sens, par l’échange verbal ou tout autre mode relationnel. De ceci découle l’importance de la prise de conscience de soi dans la relation avec l’autre, avec les autres, dans le contexte et l’environnement qui est le leur. D’où l’importance du questionnement personnel, qui doit l'amener notamment à trouver la juste distance par rapport à sa propre histoire pour être capable d’être avec justesse partie prenante des relations qu’il noue avec les autres personnes.

Imprimer