La Haute École Condorcet s'engage en faveur de la sécurité menstruelle de ses étudiant.e.s

C'est une première en Fédération Wallonie-Bruxelles ! La Haute Ecole Provinciale de Hainaut - Condorcet agit concrètement pour faire face à la précarité menstruelle. Une réalité qui touche près de la moitié de la population étudiante. 

Sur l'implantation de Saint-Ghislain, où la presse avait été conviée, comme dans les 9 autres établissements de la Haute Ecole, des distributeurs de serviettes et de tampons sont désormais gratuitement mis à la dispostion des étudiant.e.s. 

A la base du projet, deux représentantes des Départements des Arts appliqués et de Santé publique qui se sont émues de cette discrimination : "Une discrimination naturelle, explique Carole Bayet la Coordinatrice du projet, ne peut pas entraîner une insécurité financière". Or, toute la population étudiante n'a pas les moyens de s'offrir de protection périodique. C'est pourquoi le Conseil social de la Haute Ecole Condorcet, à travers son ASBL, a choisi d'investir (200.000€/an sur 4 ans) dans la mise en place d'un réseau de distributeurs de serviettes et de tampons hygiéniques. Une mesure qui s'inscrit dans un plan stratégique plus vaste qui vise à lutter contre les discriminations sociales et de genre. 

Article du Mad(e) in Hainaut