eCampus       Webmail


Devenir enseignant, le bon moment !

La prochaine rentrée académique, prévue le 13 septembre, constitue une belle opportunité pour entamer des études d'institutrice/instituteur préscolaire ou primaire ou d'agrégé-e de l’enseignement secondaire inférieur en mathématiques, sciences humaines, français - morale, français - français langue étrangère ou français - éducation à la philosophie et à la citoyenneté, langues germaniques, éducation physique ou économie familiale et sociale à la Haute Ecole Condorcet

Explications

L'année académique 2018-2019 devrait être l'avant-dernière avant que soit entamée la réforme de la formation des maitres, d'une durée de quatre (master en enseignement) ou cinq années (master de spécialisation en enseignement). Il est donc encore possible de décrocher un diplôme de bachelier instituteur-trice préscolaire ou primaire ou de bachelier agrégé-e de l'enseignement secondaire inférieur en s’inscrivant à l’une de ces formations dans les deux années à venir.

Ce diplôme, qui correspond à trois ans d'études (bachelier professionnalisant), sera toujours valable et permettra d'accéder à un poste dans l'enseignement, quelle que soit l'évolution de la formation des enseignants.

Par ailleurs, il est probable que les diplômés issus de cette formation en trois années puissent accéder au Master en Enseignement (4e année) dès septembre 2022 et profiter ainsi d’une expertise accrue et d’un traitement amélioré.

Pénurie

Le contexte actuel de pénurie des enseignants entraine la perspective de décrocher rapidement un emploi à l'issue des trois années d'études. Cette situation de pénurie devrait de plus être renforcée par la mise en œuvre de la réforme de la formation initiale des enseignants. En effet, l'allongement des études (passage de trois à quatre ou cinq ans) génèrera une ou deux années sans sortie d’enseignants diplômés. De belles perspectives d'emplois, donc, pour les étudiants qui commenceront leur formation en septembre 2018 ou 2019.

Imprimer