eCampus       Webmail


Master en sciences de l'ingénieur industriel

La formation débouchant sur le grade de Master en Sciences de l’ingénieur industriel est organisée dans le cadre du Décret du 31 mars 2004 de la Fédération Wallonie - Bruxelles, définissant l’enseignement supérieur, favorisant son intégration dans l’espace européen de l’enseignement supérieur et refinançant les universités. Il y est précisé que les objectifs généraux de ce type d’enseignement sont : « Préparer les étudiants à être des citoyens actifs dans une société démocratique, préparer les étudiants à leur future carrière et permettre leur épanouissement personnel, créer et maintenir une large base et un haut niveau de connaissances, stimuler la recherche et l’innovation ».

La formation de Master en Sciences de l’ingénieur industriel organisée par l’enseignement supérieur de type long correspond au niveau 7 du cadre européen de certifications. En effet, les masters en sciences de l’ingénieur industriel doivent savoir gérer et transformer des contextes professionnels ou d’études complexes, imprévisibles et qui nécessitent des approches stratégiques nouvelles. Ils seront aussi amenés à prendre des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique des équipes.

Ils doivent développer des aptitudes spécialisées pour résoudre des problèmes en matière de recherche ou d’innovation pour développer des nouveaux savoirs et de nouvelles procédures et intégrer les savoirs de différents domaines.

Les masters en sciences de l’ingénieur industriel, quelle que soit leur finalité, seront tout particulièrement sensibles, par la nature de leur formation, aux valeurs sociétales et surtout aux principes du développement durable et à la responsabilité, dans ces matières, des entreprises qui les emploient.

L’ingénieur industriel exerce des fonctions qui l’amènent à développer :

  • Des aptitudes scientifiques et techniques à la base du métier pour penser et agir en fonction des contraintes et des réalités industrielles
  • Des qualités de management pour apporter des solutions, exploiter les résultats de recherches et les concrétiser dans le milieu industriel. Cela nécessite de la méthode, de la créativité et la capacité de travailler en équipe
  • Des qualités humaines pour devenir un "meneur", un gestionnaire, ouvert aux réalités humaines associées au monde du travail

Pour une intégration complète d'un projet dès sa conception, l'ingénieur industriel travaille souvent au sein d'une équipe regroupant diverses disciplines telles que le marketing, les sciences commerciales, les finances, la recherche & développement, la production, etc. L'ingénieur est le responsable final du projet. Il en est le gestionnaire et l'organisateur. De plus, la mondialisation des activités industrielles implique une certaine mobilité, une adaptation aux autres cultures et la pratique des langues étrangères.

La relation avec le client tient une place importante dans l'amélioration de l’image de l'entreprise. La prise en compte des enjeux économiques, financiers et sociaux devient aussi indispensable que la maîtrise des problèmes techniques.

L’ingénieur industriel est employé dans de multiples secteurs tels que les entreprises de production, des services liés au contrôle qualité comme une entreprise privée, un laboratoire de recherche fondamentale ou appliquée ou encore dans un service public – infrastructures, énergie, environnement, etc.

Le master en science de l’ingénieur industriel, orientation aérotechnique vise des fonctions à responsabilités dans le domaine de l’aéronautique, en considérant dans la gestion quotidienne de son service les aspects technologiques, organisationnels et humains. Les compétences acquises sont aussi exploitables dans l’industrie automobile, le génie mécanique et énergétique. Outre la mécanique, la thermodynamique, l’électricité et l’automatisation, des matières spécifiques à l’aéronautique sont dispensées par experts. Des cours de gestion de projets, de législation en matière aéronautique mais aussi de management de l’innovation et de l’entrepreneuriat permettront aux jeunes diplômés de s’insérer rapidement dans la vie active. 

Le master en science de l’ingénieur industriel, orientation biochimie consacre son attention aux potentialités du monde du vivant (micro-organismes, cellules végétales et animales et leurs composants) pour isoler et élaborer à l’échelle industrielle des produits présentant un intérêt pour la préservation et le développement de conditions de vie optimales. Outre les aspects thérapeutiques, le domaine de l’alimentation, la protection de l’environnement et les biotechnologies approfondies dans ce master, des cours de gestion de projets, de management de l’innovation et de l’entrepreneuriat permettront aux jeunes diplômés de s’insérer rapidement dans la vie active.

Le master en science de l’ingénieur industriel, orientation électricité axe sa formation sur la production, le transport, la distribution de l’énergie électrique et les applications de l’électricité. Un vaste volet de la formation s’attelle aussi à comprendre et développer les énergies vertes et renouvelables, ainsi que les techniques de stockage de l’énergie. Des cours de gestion de projets, de management de l’innovation et de l’entrepreneuriat permettront aux jeunes diplômés de s’insérer rapidement dans la vie active.

L’ingénieur industriel en automatisation est le maître d’œuvre de l’automatisation des plates-formes de production. Evoluant aux confluents de l'informatique, de l'électronique, de l'automatique et de la mécanique, l’ingénieur en automatisation conçoit et réalise des systèmes automatisés complexes : automates, robots, véhicules à guidage automatique, asservissements … et doit être capable modéliser et de simuler le comportement d’un système. Il a la mission de spécifier le cahier des charges en tenant compte des contraintes techniques, des besoins des responsables fabrication, maintenance et méthodes ainsi que des désidératas du client. Il réalisera avec son équipe le choix des équipements liés à l’automatisation, la programmation d’automates/régulateurs définira les tests adéquats et les mettra en œuvre. Principal responsable des différents choix techniques opérés au sein de son entreprise en matière d’automatisation, l'ingénieur en automatisation est aussi un négociateur couplé d’un gestionnairepour pouvoir justifier les enjeux des dépenses engagées auprès des responsables financiers de l’entreprise.

Le master en science de l’ingénieur industriel, orientation industrie associe des compétences dans les domaines de la mécanique, de l’électricité, de l’automation, de l’électronique, de l’énergie, de la chimie environnementale et de la construction. Il vise à former un ingénieur généraliste capable de comprendre le fonctionnement, de mettre en œuvre et d’entretenir des équipements de haute technicité au sein de laboratoires, de centres de recherche, d’industries dans tous les secteurs. Des cours de gestion de projets, de management de l’innovation et de l’entrepreneuriat permettront aux jeunes diplômés de s’insérer rapidement dans la vie active.

Imprimer