• Accueil
  • Master en Sciences de l'Ingénieur industriel

Sciences de l'Ingénieur industriel

Aujourd'hui, grâce aux Fonds FEDER, et avec le soutien de la Ville de Charleroi et de la Région wallonne, la catégorie technique voit enfin la possibilité d’intégrer la dynamique universitaire du Centre d’Excellence Zénobe Gramme et du Centre en Efficacité Energétique par la création d’un campus technologique, qui sera installé au cœur de l’UT (Université du Travail), dans des bâtiments fraîchement restaurés et modernisés, et dont l’inauguration se tiendra en septembre 2020.

Les Autorités Provinciales et celles de la HEPH - Condorcet n’ont pas attendu cette échéance pour redéployer les différentes orientations proposées dans les sections d’ingénieurs industriels à Charleroi, à Ath et à Gosselies.

En septembre 2014, le master en biochimie a été transféré à Ath et depuis, il est entré en synergie avec les formations en sciences du vivant déjà présentes là-bas. Cette association permet aux diplômés du bachelier en chimie de poursuivre leurs études en accédant au titre d'ingénieur industriel en biochimie. En 2016, la première promotion du master en biochimie a diplômé 8 étudiants ; le master compte actuellement une vingtaine d’étudiants. Les partenariats avec UCB et GSK sont nombreux et la qualité de nos formations a été pleinement reconnue par les auditeurs conjoints de l’AEQES et de la CTI, ainsi que par les employeurs des entreprises pharmaceutiques, agro-alimentaires, biomédicales ou spécialisées dans l’environnement.

Le master en aérotechnique a diplômé en 2016 ses premiers ingénieurs. Fort d’un partenariat avec l’UNIFEI, l’équipe pédagogique du master en aérotechnique assure une formation en simulations numériques au Brésil et elle accueille des spécialistes de la certification d’aéronefs à Charleroi. Ce master rassemble aujourd’hui une trentaine d’étudiants et il devra très certainement s’amplifier davantage lors de son implantation dans le Village aéronautique de Gosselies prévue à la rentrée 2018.

Soutenu par AGORIA, un master en alternance en gestion de la maintenance électromécanique, co-organisé avec l’UMONS et dispensé à Charleroi, compte une quinzaine d’étudiants et plusieurs partenariats de renom avec des entreprises des secteurs pharmaceutique, métallurgique, agro-alimentaire ou spécialisés dans la maintenance et l’optimisation de parcs industriels. Il permet aux diplômés des bacheliers en électromécanique et en informatique et systèmes une poursuite d’études dans un secteur en nette croissance.

A Tournai, le master en automatisation a ouvert ses portes en septembre 2016, rejoignant le master en Industrie et complétant l'offre de masters en Sciences de l'Ingénieur industriel de la catégorie technique de la Haute Ecole Condorcet.

A Ath, enfin, la catégorie agronomique propose six options aux étudiants souhaitant intégrer le master en Sciences de l'Ingénieur industriel en agronomie : bio-industrie, fermentation, agronomie, développement international, environnement et horticulture.

Imprimer