Agronomie

La catégorie agronomique propose deux formations principales, chacune divisée en six options :

Un bachelier professionnalisant en agronomie, de 180 crédits, avec six orientationsAgro-industries et biotechnologiesAgronomie des régions chaudes, EnvironnementForêt et natureTechniques et gestion agricolesTechniques et gestion horticoles.

Un master en sciences de l’ingénieur industriel en agronomie, de 300 crédits, avec six options : Bio-industries, Fermentations, Agronomie, Développement international, Environnement et Horticulture.

Implantée à Ath, la catégorie agronomique de la Haute École Provinciale de Hainaut – Condorcet bénéficie d’une localisation privilégiée au cœur de la région agricole limoneuse du Hainaut, où se concentre par ailleurs un nombre important d’entreprises et d’institutions dédiées à l’agriculture et à l’agroalimentaire.

L’agronomie y est enseignée depuis 1911. Cette longue expérience et la qualité des formations dispensées contribuent à la renommée de la catégorie. La Haute École Provinciale de Hainaut – Condorcet a développé une série de partenariats avec des institutions établies dans de nombreux pays. Cette reconnaissance lui permet d’offrir aux étudiants une diversité de stages en Belgique, mais également à l’étranger. L’ancrage dans le monde professionnel est très marqué. Des visites d’entreprises, de fermes et de foires agricoles sont régulièrement programmées ainsi que la participation à des conférences. La HEPH – Condorcet collabore intensément avec le Centre pour l’Agronomie et l’Agro-industrie de la Province de Hainaut (CARAH) qui dispose, entre autres, de matériel de pointe, de laboratoires et d’une ferme expérimentale et pédagogique. Cette expérience du terrain prépare au mieux nos étudiants, elle favorise le partage de connaissances ajustées à la pratique professionnelle.

L’éventail des débouchés visés par les diplômés est très large : gérant d’entreprise horticole, technicien agroalimentaire, gestionnaire forestier, conseiller en environnement, chercheur, associé d’une organisation non gouvernementale (ONG) de coopération au développement, employé d’un bureau d’études, brasseur, responsable qualité, pisciculteur, éco-conseiller… L’exercice de ces professions exige l’apprentissage de compétences spécifiques et explique la diversité des finalités de la catégorie.

L’objectif fondamental poursuivi par l’équipe pédagogique de la formation aux métiers de l’agronomie ? La valorisation intelligente des écosystèmes afin de garantir à ceux-ci, et aux produits qui en sont issus, la qualité et les propriétés qui correspondent aux attentes multiples des citoyens. 

Si vous souhaitez découvrir d'autres métiers liés à l'Agronomie, rendez vous sur le site futuragro.be.

Imprimer

Condorcet en vidéos